Recettes

Recette Bobó de camarão

Ce plat classique de l’État de Bahia est l’un des piliers de la tradition culinaire afro-bahianaise si fortement liée à cet État et à sa capitale, Salvador. Il contient la plupart des ingrédients de base du garde-manger du cuisinier bahianais : manioc, lait de coco (en grande quantité !), huile de palme dendê et les crevettes fraîches et sucrées qui font la réputation de la côte nord-est du Brésil.

Un bobó est une crème ou une purée de manioc, qui peut être servie nature ou agrémentée de crevettes ou d’autres protéines. Selon la recette et le cuisinier, la purée peut être aussi fine qu’une soupe ou quelque chose de plus consistant. Le mot “bobó” vient au Brésil de la langue des peuples ovins qui habitaient les actuels Ghana, Togo et Bénin et qui ont été amenés au Brésil comme esclaves en grand nombre à l’époque de la traite transatlantique des esclaves. Dans leur langue, bobó signifie “un plat à base de haricots”. Aujourd’hui, il n’y a pas de haricots dans le bobó, du moins au Brésil. La crème est fabriquée à partir de manioc, un aliment de base originaire d’Amérique du Sud, que les esclaves afro-brésiliens se sont empressés de consommer lorsqu’ils ont été introduits dans le Nouveau Monde.

Pour toute personne ayant une curiosité culinaire ou un intérêt pour la cuisine brésilienne et les traditions alimentaires, aller à Salvador ou ailleurs à Bahia et ne pas essayer le bobó de camarão au moins une fois serait presque un péché gastronomique aussi grand que de ne pas essayer l’acarajé lors d’un séjour à Bahia. (Presque aussi grand, mais pas tout à fait aussi grand). Heureusement, le bobó de camarão est facile à trouver dans les restaurants proposant des plats locaux et constitue un plat de base sur les tables de buffet des restaurants self-service de Bahia. Il est également très facile à préparer et peut constituer une pièce maîtresse pour un dîner décontracté en petit comité. Cette recette sert 8 personnes. Le riz blanc est indispensable comme accompagnement, et si vous ajoutez une salade verte, vous avez un repas complet.

Le seul ingrédient qui peut être difficile à trouver en dehors du Brésil (et qui est absolument nécessaire dans un bobó) est l’huile de palme orange étonnamment brillante appelée dendê. En Amérique du Nord et en Europe, il est possible de le commander en ligne ou de l’obtenir sur les marchés alimentaires d’Amérique latine et d’Afrique. Si le produit est destiné au commerce africain, il peut être étiqueté comme “huile de palme” – s’il est orange et solide ou semi-solide à température ambiante, il s’agit du bon produit. Le manioc est disponible sur les mêmes marchés, bien qu’il puisse être étiqueté comme racine de manioc ou manioc, selon la variété ethnique du marché.

Comment préparer la recette de la crevette Bobo (Bobó de Camarão) ?

Pour 8 personnes

Pour la crème de manioc :

  • 4 cuillères à soupe de coriandre, finement hachées
  • 1 kg de racine de manioc, pelée, bouillie et écrasée
  • 2 tasses (500 ml) d’huile d’olive extra-vierge
  • 4 tasses (1 litre) de lait de noix de coco

Pour les crevettes :

  • 4 kg de crevettes de taille moyenne à grande, décortiquées, étêtées et déveinées, avec la queue
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • 2 cuillères à soupe de coriandre, finement hachée
  • 3 oignons moyens hachés
  • 1/2 tasse (125 ml) d’huile d’olive extra vierge
  • 4 tasses (1 litre) de lait de noix de coco
  • 2 cuillères à soupe d’huile de dendê

Préparez la crème de manioc : dans une grande casserole épaisse, mélangez l’oignon, les tomates, le poivron vert et la coriandre avec la purée de manioc. Ajoutez l’huile d’olive et le lait de coco, puis faites chauffer à feu moyen-élevé en remuant constamment. Faites cuire pendant 10 minutes, en remuant constamment, ou jusqu’à ce que la crème commence à se détacher du fond de la casserole lorsque vous la remuez. Retirer du feu et mettre de côté.

Préparez les crevettes : Rincez bien les crevettes dans une grande quantité d’eau froide courante. Drainer. Dans une grande casserole profonde, combinez les crevettes égouttées, l’ail haché, le sel, la coriandre, les tomates, les oignons, le poivre vert et l’huile d’olive. Faire chauffer à feu moyen-élevé, en remuant fréquemment. Lorsqu’il est chaud, ajoutez le lait de coco par quantités de 1/2 tasse, en remuant après chaque ajout pour bien mélanger. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes supplémentaires, en remuant constamment.

Ajoutez la purée de manioc réservée aux crevettes et poursuivez la cuisson pendant 5 minutes supplémentaires, en remuant fréquemment. Juste avant de retirer du feu, ajoutez l’huile de dendê et mélangez bien. Retirer du feu, verser dans un plat de service décoratif, saupoudrer de coriandre supplémentaire si désiré et servir immédiatement.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *